Général

Le Ramadhan ( la définition, les interdits, etc …..)

Bonjour, aujourd’hui on va parler du Ramadhan. 

 

                                                                                                         L’introduction

Est le neuvième mois du calendrier hégirien, Seul nom de mois figurant dans le Coran , ramadan est, pour les musulmans, le « mois saint par excellence » car il constitue le mois du jeûne (ou saoum) et contient Laylat al-Qadr13. Le calendrier musulman est un calendrier lunaire : chaque mois commence après la nouvelle lune, lorsque le premier fin croissant « hilal » est visible12. Il doit être aperçu avant qu’il ne disparaisse à l’horizon dans les lueurs crépusculaires du coucher du soleil. Comme le calendrier musulman compte onze à douze jours de moins que le calendrier solaire et aucune intercalation, ramadan se décale chaque année et passe progressivement d’une saison à l’autre.

 

Pratique du jeûne

 

Le Ramadhan ( la définition, les interdits, etc .....)   dans Général 200px-Breakfasting

Exemple de sahur avant le lever du soleil.

L’événement le plus important de ce mois est le jeûne, l’un des cinq « piliers » (arkān) de l’islam.

Ils doivent arrêter de manger et de boire avant l’appel à la prière et ce jusqu’à ce que commence la quatrième prière de la journée, al-maghrib. Le jeûne doit être absolu depuis que l’aube permet de distinguer « le fil blanc du fil noir » et jusqu’à la nuit (Coran, II, 187). Le début du jeûne correspond dans la pratique au début du crépuscule astronomique, c’est-à-dire lorsque le soleil est abaissé à 18° en dessous de l’horizon; la fin du jeûne correspondant au coucher complet du soleil. Les musulmans peuvent continuer à manger et à boire après le coucher du soleil (iftar) et ce jusqu’à l’appel à la prière d’Al-Fajr le lendemain. Ensuite, le processus recommence pour une nouvelle journée.

220px-Ramadan_Dinner_2005-11-07 dans Général

Repas de rupture du jeûne (Égypte).

Ramadhan est à la fois fête du Coran (valeur commémorative, puisque c’est le mois où « le Coran descendit comme direction pour les hommes ») et jeûne prescrit. Les musulmans se doivent de faire plus d’efforts pour suivre les enseignements de l’Islam et éviter toutes attitudes et tous comportements contraires aux commandements de leur religion. Les pensées et activités sexuelles durant les heures de jeûne sont également proscrites. Le jeûne est destiné à être un acte exigeant une foi personnelle et profonde, dans lequel les musulmans recherchent une prise de conscience accrue de leur proximité avec Dieu. La spiritualité musulmane en reconnaît une portée ascétique et purificatrice, au même titre qu’un sacrifice.

 

 

L’origine 

 

Le nom ramadan a été donné au neuvième mois dans le monde arabe bien avant l’arrivée de l’islam. Le mot lui-même est dérivé de la racine r-m-ḍ1718: composée de rā, mīm et ḍād, elle désigne la chaleur de l’été. Pour M. Plessner, elle indique que, dans le calendrier lunisolaire préislamique, le mois tombait en été. Pour L’encyclopédie de l’Islam, seulement deux mois séparant le ramadan d’un autre mois dont l’étymologie pourrait être liée au froid, « cette question de savoir si les mois en Arabie centrale étaient véritablement liés à des saisons particulières est controversée. »

La controverse est telle que nous pouvons aujourd’hui, par le biais de calculs astronomiques, prévoir le début du Ramadan. Seulement, certains courants plutôt littéralistes condamnent le fait qu’on ne se fit plus à la tradition prophétique. Celle-ci préconise d’observer la lune lors de « la nuit du doute », soit la 29ème nuit du mois de Cha’abane.  Lorsque le premier croissant lunaire est observé, le début du Ramadan est annoncé. À l’inverse, s’il  n’est pas observé, les fidèles ne jeûneront que le surlendemain. La problématique est la même en ce qui concerne la fin du Ramadan et le début de l’Aïd El Fitr, fête de Rupture du jeûne. Au-delà de ces controverses qui ont relativement peu d’importance, les préceptes islamiques sont rigoureusement préservés.

 

Les Interdits  

 

Le mois sacré des musulmans, dans la majorité des pays à travers le monde. Ils devront observer 29 ou 30 jours de jeûne.

Pendant ce mois saint pour eux, les jeûneurs musulmans auront à observer beaucoup d’interdits. Ainsi, de l’aube au coucher du soleil, n’ont-ils pas le droit de boire, de manger, d’avoir des relations sexuelles, de fumer une cigarette, d’insulter (les insultes sont aussi interdites en dehors des périodes de Ramadan). «Ne jeûnez que lorsque vous verrez le croissant lunaire et ne rompez le jeûne que lorsque vous le verrez aussi», a prescrit, selon le Coran, le Prophète Mohamed dans un ses hadiths (commentaire oral). Toutefois, selon les savants de la religion musulmane, il est accepté d’avaler sa salive, de prendre une douche, de se laver les dents ou de se rincer la bouche. Le principal est de ne rien avaler d’autre que sa salive.

Dans le principe général, tous les musulmans doivent observer le jeûne. Mais il y a des exceptions. En effet, certaines personnes peuvent être dispensées du jeûne qui est, faut-il le rappeler, le quatrième pilier de l’Islam (les trois premiers sont la profession de foi, la prière, la zakat [soutien financier aux pauvres], et le pèlerinage à la Mecque une fois dans la vie pour ceux qui en ont les moyens est le dernier pilier). Il s’agit des femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher, les adolescents, les voyageurs, les personnes âgées, les malades. Toutefois, pour les femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher, ainsi que les voyageurs et les malades temporaires, ils devront rattraper les jours perdus après la fin du Ramadan. Ou concernant les personnes totalement incapables de jeûner, il leur est demandé de faire des dons aux nécessiteux.

La fin du Ramadan est marquée par l’Aïd el-Fitr ou la «fête de la rupture du jeûne». Elle est prévue pour le lundi 26 juin prochain si la lune n’est pas observée au 29ème jour du jeûne, c’est-à-dire le samedi 24 juin. En revanche, si la lune est observée au 29ème jour, alors l’Aïd el-Fitr aura lieu le dimanche 25 juin prochain, comme l’affirment les calculs astronomiques réalisés par le Conseil théologique musulman de France (Ctmf).

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Petites Zouzouilles... |
Ogtrosenethlink |
Lamagitdelunivers |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les petites gouttes d'eau
| Les vacances d'Edgard
| Mon burn out... et moi